Site de la Troupe 42e Paris

Introduction historique

La réalisation de cet historique nous a permis de faire ressortir deux grandes périodes pour l’illustre chiffre 42.
La première correspond à une Genèse, liée à la naissance des scouts en France ; tandis que la seconde, sans lien apparent avec la précédente, s’inscrit dans la fin du XXe siècle, et est appelée à durer.

C’est en 1926 que la Troupe 42 apparaît pour la première fois dans le paysage du scoutisme français. Elle s'affilie probablement aux scouts de France dès 1928. Son fondateur semble être le colonel René Lhôpital – ancien aide de camp du maréchal Foch – qui deviendra par la suite commissaire général du mouvement entre 1932 et 1936, et qui fut par ailleurs un grand Résistant.
En 1952, la 42e Paris devient une Troupe Raider en s'illustrant lors du concours des bases de son district. Elle le restera jusqu’en 1956, date à partir de laquelle ses activités perdent de leur ampleur. Aussi semble-t-elle avoir disparu avant 1980.

Ce n'est qu'en 1987 que le numéro 42 va à nouveau être porté par une Troupe. En effet, la Troupe 41ième Paris, devenue trop importante en terme d'effectif, décide de se scinder et ainsi de créer une nouvelle unité. La 42ème Paris naissait et reprenait le flambeau de ses vénérables anciens de 1926.
Depuis, elle a su se forger une véritable identité au sein du mouvement des scouts unitaires de France.

Actuellement rattachée à la paroisse Sainte Odile (Paris, XVII°), la Troupe compte plus une quarantaine de scouts qui répondent toujours à sa devise : « Honneur, Devoir, Premiers servis ».



Place de la Troupe 42 au sein du groupe RP Doncoeur

Le groupe révérend père Doncœur (dit « RP Doncœur ») a été créé en 1981 et est rattaché à la paroisse Sainte Odile, située dans le XVIIe arrondissement à Paris.

Composé de 13 unités, il compte parmi l'un des plus gros groupes scouts – tout mouvement confondu – de France :
- les meutes 41, 42, 43 et 44 ; accueillant des garçons de 8 à 12 ans (dits « louveteaux »),
- les rondes 41, 42, et 43 ; accueillant des filles de 8 à 12 ans (dites « jeannettes »),
- les troupes 41 et 42 ; accueillant des garçons de 12 à 17 ans (dits « scouts »),
- les compagnies 41 et 43 ; accueillant des filles de 12 à 17 ans (dites « guides »),
- le Clan 41 ; accueillant des garçons à partir de 17 ans (dits « routiers »),
- le Feu 41 ; accueillant des filles à partir de 17 ans (dites « guides-ainées »),
- la maîtrise de groupe ; regroupant l'ensemble des cadres du groupe.
Dans la très grande majorité des cas, ces unités sont encadrées par des chefs ayant grandi à Doncœur.
Les chefs, routiers et guides-ainées forment la Communauté des Aînés.

L'unité du groupe est symbolisée par le fait que toutes les unités portent un foulard au fond bleu roy.
Cependant, pour marquer leurs différences, chaque unité possède également une couleur qui lui est propre. Ainsi, la bordure est blanche pour les unités numérotées 41, grise pour les unités numérotées 42, verte pour les unités numérotées 43 et rouge pour les unités numérotées 44.
Seuls le Clan et le Feu ont conservé l'ancien foulard des Aînés entièrement bleu roy.
La Maîtrise de Groupe arbore également un foulard à fond bleu roy, mais avec 4 lisérés (blanc, gris, vert et rouge) marquant leur appartenance à l'ensemble des unités et faisant ainsi le lien entre chacune d'entre elles.

En 2003, le groupe RP Doncœur a aidé à la création du groupe Père Jacques Sevin à Levallois. Il compte actuellement une meute (la 1001ième), une ronde (la 1ière), une compagnie (la 100) et une patrouille libre (le Cobra).